La Box Notiseoton

Prendre un livre, s’asseoir ou s’allonger, choisir les bons coussins, le coin près de la fenêtre ou au pied du lit, se réjouir rien qu’à l’idée de partager ce court moment avec son ou ses enfants. Le temps de s’installer, de se poser, le temps de choisir, le temps d’hésiter, le temps d’en parler et le temps de commencer… Surtout essayer de ne rien escamoter car le temps du livre est éminemment sensitif à la différence du temps plus intuitif des tablettes et autres écrans qui habitent nos vies. Déjà nos enfants s’étonnent sans rien dire, déjà ils nous observent, si différents de ce que nous sommes d’ordinaire, pressés, débordés, efficaces, occupés…

Là, ils ont enfin l’occasion de nous capter dix ou trente minutes, rien que pour eux, et nous aussi ! Quel bonheur ! Se rappeler que oui ! C’est un petit bonheur, un luxe, une chance. Le quotidien reprendra ses droits, assurément, vous le savez bien.

Plaisir d’être ensemble, plaisir de s’écouter, de se regarder, plaisir de s’extraire dans un autre univers, une autre histoire. Etre là mais être ailleurs en toute sécurité tout près son parent.
Etre là dans un temps suspendu qui pourtant nous fait voyager, rêver, réfléchir, sourire .

J’aime à penser que lorsque l’enfant accroche avec un livre, c’est aussi avec tout cet espace-hors-temps qu’il accroche. Ici et maintenant.
Alors place à la relaxation…euh à la lecture, voulais-je dire !

Bien à vous,

Nathalie Le Breton