Je ne te vois plus

A la mort des personnes que l’on aime, le manque se fait sentir.

Je ne te vois plus, de Paul Martin, éditions Les 400 coups.

L’avis de Nathalie Le Breton sur Je ne te vois plus. Voici un livre pour enfant destiner à évoquer un être cher grâce à tous les souvenirs que l’on a de lui. Face à la mort, les enfants ont besoin de mots. Pas nécessairement pour entrer dans des explications physiologiques ou philosophiques. Mais peut-être juste pour rendre supportable un moment douloureux et donner du sens à la vie.

Il y a de la nostalgie dans cet album tout en sensibilité : la nostalgie de ce qui a été, de ce que l’on a partagé, de ce que l’on a appris ensemble. Peu de phrases, juste l’essentiel sur fond de couleurs légèrement fanées. On peut imaginer qu’il s’agit du décès d’un grand-parent ou d’un proche qui a compté mais que l’on ne verra plus. L’incompréhension, le manque, la tristesse affleure subtilement quand l’enfant égrène ses souvenirs. Mais si l’être aimé n’est plus, il reste ces souvenirs, tous ces petits moments de bonheurs au quotidien symbolisés par des objets qui sont imprimés à jamais chez l’enfant qui grandit : une guitare, des bottes… Et rien qu’à la vue de ces objets, le sourire revient. Et sans doute l’envie de transmettre à son tour, un jour.

Car cet être cher continue de vivre dans nos cœurs et dans nos têtes. Et l’on espère inconsciemment qu’il en sera de même pour chacun d’entre nous. Ainsi va la vie des Hommes…

Auteur : Paul Martin

Éditions : Les 400 coups

Thème : éducation, famille

Âge : 3/5 ans

Je ne te vois plus - livre pour enfant
Share This