Pimpon !

Pimpon ! de Pierre Bertrand et Susanna Rumiz, éditions 2 vives voix

Le mot de Nathalie Le Breton sur Pimpon : Tel père, tel fils ? Quelle drôle d’injonction ! Comme si l’on devait absolument se ressembler sous prétexte d’être père et fils. Comme si l’on ne pouvait pas être soi-même, simplement. Monsieur Jolitrille est un peu déçu quand son nouveau-né s’époumone au son de « pimpon » et persiste dans cette mauvaise voie (et voix). Le sentiment de honte n’est pas loin, l’envie de rejeter son petit non plus. Mais la différence a ses charmes et son utilité. Car si Pimpon ne rentre pas dans les canons de l’harmonie, ce cri a le mérite de faire fuir et d’alerter dès qu’un danger se présente. Le père l’apprendra bien vite et regardera son rejeton sous un nouveau jour. CQFD

Auteurs : Pierre Bertrand – Susanna Rumiz

Editions : 2 vives Voix

Thème : Education, père-fils, différence, tolérance, différence, estime de soi

Share This