Je ne te vois plus – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

Je ne te vois plus – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

Je ne te vois plus

A la mort des personnes que l’on aime, le manque se fait sentir.

Je ne te vois plus, de Paul Martin, éditions Les 400 coups.

L’avis de Nathalie Le Breton sur Je ne te vois plus. Voici un livre pour enfant destiner à évoquer un être cher grâce à tous les souvenirs que l’on a de lui. Face à la mort, les enfants ont besoin de mots. Pas nécessairement pour entrer dans des explications physiologiques ou philosophiques. Mais peut-être juste pour rendre supportable un moment douloureux et donner du sens à la vie.

Il y a de la nostalgie dans cet album tout en sensibilité : la nostalgie de ce qui a été, de ce que l’on a partagé, de ce que l’on a appris ensemble. Peu de phrases, juste l’essentiel sur fond de couleurs légèrement fanées. On peut imaginer qu’il s’agit du décès d’un grand-parent ou d’un proche qui a compté mais que l’on ne verra plus. L’incompréhension, le manque, la tristesse affleure subtilement quand l’enfant égrène ses souvenirs. Mais si l’être aimé n’est plus, il reste ces souvenirs, tous ces petits moments de bonheurs au quotidien symbolisés par des objets qui sont imprimés à jamais chez l’enfant qui grandit : une guitare, des bottes… Et rien qu’à la vue de ces objets, le sourire revient. Et sans doute l’envie de transmettre à son tour, un jour.

Car cet être cher continue de vivre dans nos cœurs et dans nos têtes. Et l’on espère inconsciemment qu’il en sera de même pour chacun d’entre nous. Ainsi va la vie des Hommes…

Auteur : Paul Martin

Éditions : Les 400 coups

Thème : éducation, famille

Âge : 3/5 ans

Je ne te vois plus - livre pour enfant
A bas la lecture – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

A bas la lecture – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

A bas la lecture

« J’aime pas lire, j’aime pas les livres, je détesterais être un personnage de livre »

A bas la lecture, de Didier Lévy et  Bobi+Bobi, éditions Oskar Jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur A bas la lecture. Un livre pour les enfants qui se montrent réticents à la lecture mais qui pour autant ne manquent pas d’humour! Dans cet album, pas de crainte de rejet immédiat par l’enfant !

En effet, ici c’est un jeune chat terriblement fâché avec la lecture qui nous expose ses bonnes raisons de l’être. Entre la fabrication des livres qui cause la mort des arbres, le besoin de se distinguer de sa soeur bonne élève et grande lectrice, le fait de ne rien y trouver d’intéressant et les millions d’ouvrages dans les bibliothèques qu’une vie ne suffirait pas à lire : à quoi bon s’acharner ? Avec une mauvaise foi absolue, notre héros tente de botter en touche. Il faudrait lui trouver des livres sans la lettre « e ». Manque de chance, le livre existe ! Apprendre à lire pour savoir écrire ? Si l’on en croit les résultats des parents à la dictée de Mérimée, ce n’est pas très probant…

Malgré toutes les incitations et les argumentations familiales, rien n’y fait, bien au contraire ! Ce qu’il accepterait, à la rigueur, c’est le bon vieux rituel du soir, quand son papa lui lisait des histoires. À condition qu’il choisisse son livre préféré : celui avec des zombies. De quoi endormir un régiment de papas mais pas nécessairement les enfants.

Cette fois, notre héros est pris au piège car, emporté par le récit, il s’empare du livre sans même y penser.  Qu’importe le sujet ! Tous les messages sont passés y compris du côté des parents car savoir lire n’exclut pas le plaisir de se faire lire –encore- des histoires.

Auteur : Didier Lévy

Illustration : Bobi+Bobi

Éditions : Oskar Jeunesse

Thème :Ecole, éducation

Âge : 6/9 ans

A bas la lecture - livre pour enfant
Dessine-moi un dieu – Livre pour enfant – Album illustré

Dessine-moi un dieu – Livre pour enfant – Album illustré

Dessine-moi un dieu

Sur son beau dessin, Eva a dessiné l’image qu’elle se fait de dieu …

Dessine-moi un Dieu, de Atiq Rahimi et Bruno Salamone, éditions Actes Sud Junior

L’avis de Nathalie Le Breton sur Dessine-moi un dieu : Beaucoup d’habileté dans cet album puissant qui choisit d’aborder ce sujet polémique avec un angle philosophique.

Une petite fille présente fièrement à son maître d’école la représentation de ce qu’elle imagine être un dieu. Mais qui peut dire à quoi ressemble dieu ? S’en suit alors une démonstration par l’absurde qui conduit l’enfant à effacer progressivement les caractéristiques bien trop humaines de son dieu. On oublie les jambes, la barbe, les yeux, les oreilles… Le vide se fait sur la feuille de dessin. Est-ce à dire que dieu n’existe pas puisqu’on ne peut pas se le représenter ? Les auteurs laissent la question en suspens.

Mais au fond, la question n’est-elle pas davantage la liberté que l’on a à se représenter ce que l’on veut, comme on veut ? Cette fois la petite fille n’attend pas de réponse. Elle a déjà fait son choix, librement ! Ce livre rare devrait ravir les libres penseurs comme les familles qui pratiquent une religion, quelle qu’elle soit. Car les sujets philosophiques qui affleurent au détour de ces pages interrogent aussi les notions d’immanence et de transcendance, d’être et de paraître. Mais on peut aussi simplement s’en tenir à cette belle histoire et accueillir les réactions de nos enfants qui ne manqueront de prendre parti pour cette petite fille fière de son dessin sans pour autant chercher à imposer sa vision. 

Auteur : Atiq Rahimi

Illustration : Bruno Salamone

Éditions : Actes Sud Junior

Thème : imagination, dieu, croyance

Âge : 3/5 ans

Juste un petit peu – Livre pour enfant – Album illustré

Juste un petit peu – Livre pour enfant – Album illustré

Juste un petit peu

Juste un petit peu demande Nina à ses parents lors de l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, un peu de place, un peu d’amour…un peu, beaucoup? Quand l’amour parental se multiplie…

Juste un petit peu, de Nagako Suzuki et  Yuko Takimura, éditions Nobi Nobi

L’avis de Nathalie Le Breton sur Juste un petit peu. Un livre pour enfants de 3 ans et plus qui évoque les bouleversements causés par l’arrivée d’un nouveau bébé dans la vie d’une petite fille.

En effet, avec ce nouveau bébé, tout change, imperceptiblement parfois. Désormais pendant les promenades, sa maman porte le bébé. Elle s’accroche donc à sa robe. Quand sa maman est occupée à nourrir le bébé et qu’elle a faim, elle doit apprendre à se servir elle- même son goûter. Bien sûr, elle n’y arrive pas à la perfection. Le bol déborde juste un peu. Mais c’est un grand pas vers l’autonomie pour cette petite fille. Et ce constat vaut pour toutes les situations de la vie quotidiennes. Quand elle enfile son pyjama, elle arrive à mettre ses boutons même si elle se trompe juste un petit peu. Idem quand elle se coiffe seule dans la salle de bains. Ou quand elle essaye de se propulser elle-même sur la balançoire, elle n’y arrive qu’un petit peu car ses pieds touchent à peine le sol. Finement, cette expression récurrente apparaît aussi quand on lui demande son avis sur le nouveau bébé. Elle le trouve juste un petit peu mignon. Et l’on ne peut que fondre de tendresse, la maman en particulier, lorsque sa fille lui réclame un câlin, juste un petit peu. La maman réalise alors que sa grande fille a grand besoin d’elle et qu’elle aussi !

Ces deux-là tombent alors dans les bras l’une de l’autre. L’arrivée d’un nouveau bébé fait évoluer la place de chacun. Mais le sentiment d’amour demeure aussi fort, non en se divisant mais en se multipliant. Beaucoup de douceur et de tendresse dans ce livre aux tons pastel. La sobriété du récit et des illustrations n’empêche pas la force du message, bien au contraire. Ce livre touche au cœur les parents et les enfants dès 3 ans, et pas juste un petit peu.

Auteur : Yuko Takimura

Illustration : Nagako Suzuki

Éditions : Nobi Nobi

Thème : Sécurité affective, autonomie, détachement

Âge : 0/3 ans

10 choses à faire pour protéger ma planète

10 choses à faire pour protéger ma planète

10 choses à faire pour protéger ma planète

Voilà un bon support pour parler écologie avec nos enfants, et surtout les sensibiliser à des gestes simples du quotidien pour prendre de bonnes habitudes en famille.

10 choses à faire pour protéger ma planète, de Mélanie Walsh, éditions Gallimard Jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur 10 choses à faire pour protéger ma planète : Astucieux, pratique, ludique, quasi exhaustif, cet album devrait réjouir les plus jeunes et inciter les plus grands à marteler et vivre tous ces bons conseils qui incitent toute la famille à préserver son environnement et à plus grande échelle la planète.

Le sujet reste brûlant. Et le grand avantage de Mélanie Walsh, c’est de parler et dessiner à hauteur d’enfant en puisant dans son univers. L’insertion de la feuille de papier pour dessiner des deux côtés comme les trous représentant les différents contenants destinés au tri sélectif vont inciter l’enfant à devenir actif.

Les parents ne sont pas en reste puisqu’à l’intérieur se glissent des informations en petit caractères qui vont montrer à l’enfant que nous sommes tous concernés par la protection de notre planète. Chacun a sa part. Et l’économie des 18 verres d’eau quand on se lave les dents et que l’on ferme son robinet c’est l’affaire de tous, 3 fois par jour, multiplié par 365, multiplié par 85 ans en moyenne…

Il n’y a plus qu’à !

Auteur : Eric Sanvoisin

Éditions : Gallimard Jeunesse

Thème : Environnement, écologie, responsabilisation, protection

Âge : 0/3 ans