Ça suffit – Livre pour enfant illustré

Ça suffit – Livre pour enfant illustré

Ça suffit

Ça suffit, une merveille québécoise pour aborder avec les enfants le harcèlement scolaire et ses dangers, déculpabiliser les enfants boucs émissaires, et sensibiliser à la nécessité d’en parler avec des adultes.

Ça suffit, de Claudie Stanké et Barroux, éditions Les 400 coups

L’avis de Nathalie Le Breton sur Ça suffit : ça suffit d’avoir peur d’aller à l’école ! Ça suffit d’avoir peur des autres ! Ça suffit de se faire maltraiter !

Ce livre raconte l’histoire d’un petit loup devenu bouc émissaire de ses camarades. Il a beau mentalement essayer de se motiver et d’affronter courageusement de lui-même cette réalité, dans les faits, ce n’est pas si simple et surtout ça ne se décrète pas ! Toutes ses tentatives se soldent par un échec, voire empirent la situation et la cruauté de ses camarades.

Le trait signé Barroux renforce la stigmatisation dont souffre Petit Loup. Grâce à lui, on visualise les bulles de chacun des protagonistes, séparées par une barrière invisible et cependant bien tangible. Apparemment, il n’y a aucune issue, ni aucun terrain neutre, ni à la cantine, ni dans la classe, ni dans la cour. C’est une chape de plomb qui s’abat sur Petit Loup et s’alourdit progressivement, comme s’il n’avait plus qu’à disparaître sous terre. On perçoit l’isolement, la tristesse, la colère puis l’effondrement de Petit Loup, emporté dans une spirale, un engrenage qui semble ne pas avoir de fin. Que dire ? A qui ? Comment ? Quand chaque essai d’aller vers l’autre, chaque perche tendue contribue à le mettre plus bas que terre ? Il ne reste guère que l’infirmerie comme refuge où là il va pouvoir se confier et exprimer sa terreur.

Un message fort en direction des enfants comme des adultes car sur ce sujet du bouc émissaire, il faut pouvoir accompagner les victimes comme les persécuteurs et responsabiliser chacun par des mots, des jeux de rôles. C’est à cette seule condition que le soleil peut revenir dans la vie des enfants harcelés même si dans la vraie vie, il faut bien plus de temps que dans Ça suffit !

Auteur : Claudie Stanké

Illustration : Barroux

Éditions : Les 400 coups

Thème : Ecole, harcèlement scolaire, moqueries

Âge : 3/5 ans

Le visage de Mamina – Livre pour enfant

Le visage de Mamina – Livre pour enfant

Le visage de Mamina

Laissez-vous séduire par Le visage de Mamina et embarquez dans un récit familial qui nous plonge dans les souvenirs d’une grand-mère racontés à sa petite-fille…

Le visage de Mamina, de Simona Ciraolo, éditions Gallimard Jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur Le visage de Mamina : beaucoup de tendresse et de finesse dans cet album hommage aux grands-mères, au temps qui passe et à la mémoire.

L’histoire d’une grand-mère qui, lors de son anniversaire, est questionnée sans malice par sa petite fille sur toutes les petites lignes qui sillonnent son visage. L’occasion pour cette grand-mère de remonter le fil voire les fils de sa vie et de raconter tous les grands épisodes, heureux ou malheureux, qui ont jalonné son histoire.

De son émerveillement devant la naissance de chatons à son chagrin de femme quand elle perd son mari, le grand-père de cette petite fille, en passant par ses joies et ses peurs de jeune fille qui profite de la vie, jusqu’à la petite ligne apparue avec le grand bonheur de l’arrivée de premier petit-enfant. Les illustrations aux teintes douces regorgent de détails nous faisant basculer du temps présent au passé et du passé au présent tout au long du récit.

Ce livre chargé d’émotions est une façon d’inscrire les enfants dans leur roman familial. N’hésitez pas à prendre vous aussi le temps de cette transmission que vous soyez parents ou grands-parents. Les enfants sont friands et curieux de ces histoires d’avant eux. Comment imaginer que leurs parents et grands-parents ont été petits comme eux ? Comment imaginer que ces visages burinés ou parcheminés ont été lisses comme le leur ? Souvenez-vous du temps passé devant la glace à friper volontairement votre visage pour voir la tête que vous auriez plus tard ! Impossible évidemment, quand on est si jeune, de se projeter et d’y croire ! Chaque chose en son temps ! Mais en attendant, toutes ces paroles, tous ces récits, toutes ces histoires construisent un terreau et des fondations à partir desquelles on peut se construire pour aller dans un sens ou dans l’autre. Un album essentiel.

Auteur : Simona Ciraolo

Éditions : Gallimard Jeunesse

Thème : ride, transmission, génération, grand mère

Âge : 3/5 – 6/9 ans

La moustache de Monette – Livre pour enfant

La moustache de Monette – Livre pour enfant

La moustache de Monette

Dans La moustache de Monette imaginaire et réalité se mêlent et dessinent une belle amitié entre un géant courageux et une petite fille réservée, bien décidée à vaincre sa timidité…

La moustache de Monette, de Caroline Fontaine Riquier, éditions Albin Michel.

L’avis de Nathalie Le Breton sur La moustache de Monette, une belle histoire qui célèbre la puissance de l’imaginaire dans la vie d’une petite fille timide.

Craintive, Monette n’ose pas aller vers les autres. Elle reste seule dans la cour de récréation et se réfugie volontiers dans les livres. Un jour, elle décide de se fabriquer une moustache à l’image du géant de l’un de ses récits préférés, pour vaincre ses peurs. Mais, loin de l’aider à s’imposer, cette moustache suscite les moqueries de ses camarades. Pourtant, c’est encore dans ses rêves que Monette va puiser pour trouver la force d’affronter le monde.

La petite fille lit des histoires, elle s’évade dans son imaginaire et s’invente son propre univers. Tout est dans sa tête mais elle ne fait pas vraiment la différence. Et ça marche ! Sa moustache imaginaire, cette fois, lui permet de s’ouvrir et d’aller de l’avant, vers les autres. Sa vie est transformée. Elle qui connaissait la tristesse et l’isolement, elle découvre le plaisir de rire et de s’amuser librement. Sans pour autant abandonner tout son monde onirique. Car maintenant, c’est à elle de venir au secours de son géant préféré confronté lui aussi à la peur du dragon. Riche de son expérience, elle va pouvoir apprendre à ses deux héros qu’il ne faut pas se fier aux apparences. La force mentale est un trésor puissant. Les illustrations originales facilitent l’immersion dans cette histoire qui a tout d’un conte comme on les aime.

Auteur : Caroline Fontaine Riquier

Éditions : Albin Michel

Thème : Timidité, amitié imaginaire, géant

Âge : 3/5 ans

Une histoire de cancer qui finit bien – Livre pour enfant

Une histoire de cancer qui finit bien – Livre pour enfant

Une histoire de cancer qui finit bien

À la manière d’un journal intime, une jeune fille malade nous raconte, avec ses mots et sans filtre, son quotidien.

Une histoire de cancer qui finit bien, de India Desjardins et Marianne Ferrer, éditions La Pastèque

L’avis de Nathalie Le Breton sur une histoire de cancer qui finit bien, un album venu tout droit du Québec.

Une jeune fille de 15 ans y raconte son combat contre la leucémie depuis 5 ans. Tout y est abordé simplement et directement, avec le cœur et une justesse d’analyse fréquente chez ces enfants dont la sensibilité est souvent particulièrement aiguisée.

Tout est dit

Outre le regard de l’entourage dans lequel elle se voit mourante, la jeune narratrice dépeint les maladresses de sa maman qui « est sûre » qu’elle s’en sortira. Mais aussi les blagues un peu lourdes du papa qui cherche à masquer ses inquiétudes. Ou encore les copines de chambre qui sont emportées par la mort à l’amour naissant. Car, malgré la maladie, cette jeune fille grandit avec des préoccupations propres à son âge. On traverse avec elle ses périodes de doute et de joie quand elle attend ses résultats. Sans oublier les rituels et les superstitions mises en place pour tenir, avoir un semblant de maîtrise sur ce qui se déroule, jusqu’à la délivrance.

Entre deux

Les illustrations et leurs couleurs accompagnent avec justesse l’état d’esprit de cette histoire de cancer qui finit bien. Des illustrations entre deux: entre la vie et la mort, entre l’enfance et l’adolescence, entre l’amitié et l’amour. Pour accentuer cet effet, le trait se fait un peu flou. Tout comme l’ambiance générale du livre, car au fond cette réalité, on n’a pas envie d’en faire quelque chose de précis, excepté le texte qui se déroule à la première personne, sans emphase mais avec maturité.

Une histoire de cancer qui fait du bien est à partager avec les parents concernés, la fratrie, la famille, les copains d’école afin d’aider à sortir des non-dits, répondre aux questions et permettre à chacun de faire affleurer ses ressentis et sa culpabilité. Rare et précieux.

Auteur : India Desjardins

Illustration : Marianne Ferrer

Éditions : La Pastèque

Thème : Santé, maladie, cancer, hôpital, guérison

Âge : 9/13 ans

Ma rentrée colère – Livre pour enfant illustré

Ma rentrée colère – Livre pour enfant illustré

Ma rentrée colère

Etre porteur de la trisomie 21 n’est pas un obstacle à vivre épanoui à l’école.

Ma rentrée colère, de Eric Sanvoisin et  Anna Obon, éditions La souris qui raconte

L’avis de Nathalie Le Breton sur Ma rentrée colère ou la rentrée au CP d’un petit garçon porteur de la trisomie 21 dans une nouvelle école. Car pour cet enfant, ce n’est pas sa première grande rentrée scolaire.

Un bon départ

Jusque-là, tout allait bien parce qu’il avait été accueilli à bras ouverts par une maîtresse d’école maternelle attentive et bienveillante dont il était évidemment tombé amoureux. Par ailleurs, ses nouveaux copains s’étaient montré plutôt gentils. De ce fait, cette date était restée inscrite dans ses souvenirs comme le plus beau jour de sa vie. De quoi vivre heureux avec toutes ses particularités qu’il décrit malicieusement dans la première partie de Ma rentrée scolaire. Puisque, par ailleurs, ce petit garçon se connaît bien dans ses émotions et dans ses humeurs.

Quand l’école vire au cauchemar

Cette nouvelle rentrée scolaire, avec les craintes qu’elle représente pour tous, se révèle vite être son pire cauchemar. Des camarades malveillants et cruels qui ont l’art et la manière de le faire sortir de ses gonds, le mettent profondément en colère d’où le titre Ma rentrée colère.

La force de Ma rentrée colère, dont le narrateur, Robin, atteint de Trisomie 21 est aujourd’hui âgé de 21 ans, c’est de nous placer au plus proche des ressentis de révolte de cet enfant devant tant d’injustice. Certes, la stigmatisation porte sur la trisomie 21 mais elle pourrait concerner n’importe quel enfant victime de harcèlement pour une toute autre raison. Grâce à son nouveau professeur –parfait dans son rôle d’encadrant- le héros de cette histoire sort de sa violence et réussit à se calmer. De quoi tomber amoureux de son maître !

Auteur : Eric Sanvoisin Illustration : Anna Obon Éditions : La Souris qui raconte Thème : Handicap, trisomie, maladie, différence Âge : 3/6 – 6/9 ans