Gratin d’hippopotame – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

Gratin d’hippopotame – Livre pour enfant – Littérature jeunesse

Gratin d’hippopotame 

Les épinards, les carottes et bien d’autres légumes sont souvent les grands rejetés des enfants, mais dans Gratin d’hippopotame, c’est curieusement les spaghettis qui ne plaisent pas…

Gratin d’hippopotame, de Reza Dalvand, éditions Le Diplodocus

L’avis de Nathalie Le Breton sur Gratin d’hippopotame :  Cette petite fille est bien étrange : elle déteste les spaghettis ! Heureusement, sa maman ne manque pas d’imagination. Elle arrange l’assiette où apparaît désormais une belle girafe toute de spaghettis et de légumes vêtue. Quand arrive l’autre objet du délit – la salade – la petite fille rejoue la scène. Et comme par magie sa maman lui prouve qu’il s’agit d’une tortue. Rien à dire, si ce n’est obtempérer et manger avec appétit ! Prise au jeu, la petite fille a réussi à changer d’avis sur la nourriture et à faire de ces instants des moments récréatifs, grâce à la variété et au mélange des aliments. La sobriété des images permet de mettre en valeur chaque création culinaire et de laisser place à l’inspiration du lecteur. Habile !

Auteur : Reza Dalvand

Éditions : Le Diplodocus

Thème : imagination, complicité, repas, alimentation

Âge : 3/5 ans

Gratin d'hippopotame - livre pour enfant

Les livres de Reza Dalvand

Découvrez la sélection Notiseoton de livres pour enfant de Reza Dalvand

Éditions Le Diplodocus

Découvrez la sélection Notiseoton de livres pour enfant des éditions Le Diplodocus

La sélection Notiseoton

Découvrez la sélection Notiseoton de livres pour enfant par Nathalie Le Breton

Les salades de mon grand père – Livre pour enfant

Les salades de mon grand père – Livre pour enfant

Les salades de mon grand père

Les salades de mon grand père, deJoanna Wiejak, éditions Le Diplodocus

L’avis de Nathalie Le Breton sur Qu’est-ce qu’il raconte comme salades ! On connaît tous cette expression imagée qui a le don d’intriguer et de faire rêver les enfants. Et quand en plus, elle s’applique au grand-père qui sait parfaitement laisser planer le mystère, cela donne au petit-fils un formidable prétexte pour enquêter et partir dans ses propres délires. Car les salades, il y en a pour tous les goûts, de toutes les tailles, voire de toutes les couleurs. Dans la famille, certains en rajoutent, d’autres les relèvent en les assaisonnant, d’autres encore s’en désintéressent. Mais les salades, qu’on les aime ou qu’on les déteste, ça colore la vie et puis ça peut susciter des vocations de conteurs, d’auteurs ou de comédiens… Les salades de mon grand-père, c’est un livre original pour aborder le sujet des grands-parents et de la transmission, avec tendresse et humour. Sans oublier le plaisir de jouer avec les mots et notre langue si fleurie. Et puis, la jubilation intérieure des enfants comprenant que raconter des salades, c’est une façon de s’arranger avec la réalité et donc d’excuser les quelques mensonges sans gravité qu’ils ont peut-être commis… Allez ! Si toute la famille valide ou accepte les salades de l’aïeul, c’est que ce n’est pas si grave ! Pourquoi ne pas profiter de cette lecture pour aborder, plus tard, après avoir bien ri, dans une approche plus éducative, les différences « sortes »de mensonges ?

Auteurs :Joanna Wiejak

Editions : Le Diplodocus

Thème : famille, grands-parents, imagination, transmission

Age : 3/6 – 6/9 ans

L’insupportable journée (géniale) de michel – livre pour enfant

L’insupportable journée (géniale) de michel – livre pour enfant

L’insupportable journée (géniale) de michel

L’insupportable journée (géniale) de Michel, de Séverine Vidale et Tanguy Loridant, éditions Le Diplodocus

L’avis de Nathalie Le Breton sur L’insupportable journée (géniale de Michel) Les enfants et l’école… toute une histoire qui ne fait que commencer, avec ses hauts et ses bas. En tant que parents, on essaye d’être attentifs, on redoute les rentrées difficiles, les passages à vide qui transforment parfois les matins en parcours du combattant, on guette le moindre signe de désinvestissement de nos enfants, à l’excès parfois, reconnaissons-le ! Car les enfants l’ont bien compris : l’école, ça stresse les parents ! Et certains d’entre eux n’hésitent pas à en jouer comme Michel qui, plutôt que d’avouer son grand plaisir, actionne régulièrement cette corde sensible en égrainant la litanie de ses plaintes auprès de son père qui vient le chercher à la sortie de l’école. Le livre est drôle car la page de gauche vient évidemment contredire les propos de ce petit gredin qui en fait n’a qu’une idée en tête : se faire payer des bonbons. L’histoire ne dit pas si le stratagème marchera encore le lendemain. Voilà un beau moment de complicité pour dédramatiser la relation à l’école, tant du côté des enfants que des parents. Au cas où l’on aurait oublié que, peut-être, nous aussi quand nous étions élèves, nous avons su user et abuser de cette posture pour nous faire plaindre. Quoiqu’il arrive, mieux vaut essayer d’en sourire car cela va durer quelques années. Et des journées vraiment insupportables, il y en aura un jour, pour de vrai… mais c’est une autre histoire !

Auteurs : Séverine Vidale et Tanguy Loridant

Editions : Le Diplodocus

Thème : Ecole, Education, père

Age : 3/9 ans