Juste un petit peu – Livre pour enfant – Album illustré

Juste un petit peu – Livre pour enfant – Album illustré

Juste un petit peu

Juste un petit peu demande Nina à ses parents lors de l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, un peu de place, un peu d’amour…un peu, beaucoup? Quand l’amour parental se multiplie…

Juste un petit peu, de Nagako Suzuki et  Yuko Takimura, éditions Nobi Nobi

L’avis de Nathalie Le Breton sur Juste un petit peu. Un livre pour enfants de 3 ans et plus qui évoque les bouleversements causés par l’arrivée d’un nouveau bébé dans la vie d’une petite fille.

En effet, avec ce nouveau bébé, tout change, imperceptiblement parfois. Désormais pendant les promenades, sa maman porte le bébé. Elle s’accroche donc à sa robe. Quand sa maman est occupée à nourrir le bébé et qu’elle a faim, elle doit apprendre à se servir elle- même son goûter. Bien sûr, elle n’y arrive pas à la perfection. Le bol déborde juste un peu. Mais c’est un grand pas vers l’autonomie pour cette petite fille. Et ce constat vaut pour toutes les situations de la vie quotidiennes. Quand elle enfile son pyjama, elle arrive à mettre ses boutons même si elle se trompe juste un petit peu. Idem quand elle se coiffe seule dans la salle de bains. Ou quand elle essaye de se propulser elle-même sur la balançoire, elle n’y arrive qu’un petit peu car ses pieds touchent à peine le sol. Finement, cette expression récurrente apparaît aussi quand on lui demande son avis sur le nouveau bébé. Elle le trouve juste un petit peu mignon. Et l’on ne peut que fondre de tendresse, la maman en particulier, lorsque sa fille lui réclame un câlin, juste un petit peu. La maman réalise alors que sa grande fille a grand besoin d’elle et qu’elle aussi !

Ces deux-là tombent alors dans les bras l’une de l’autre. L’arrivée d’un nouveau bébé fait évoluer la place de chacun. Mais le sentiment d’amour demeure aussi fort, non en se divisant mais en se multipliant. Beaucoup de douceur et de tendresse dans ce livre aux tons pastel. La sobriété du récit et des illustrations n’empêche pas la force du message, bien au contraire. Ce livre touche au cœur les parents et les enfants dès 3 ans, et pas juste un petit peu.

Auteur : Yuko Takimura

Illustration : Nagako Suzuki

Éditions : Nobi Nobi

Thème : Sécurité affective, autonomie, détachement

Âge : 0/3 ans

A table petit coquin – Livre pour enfant – Album illustré

A table petit coquin – Livre pour enfant – Album illustré

A table petit coquin

A table petit coquin, est un livre à rabats joyeux et coloré pour aborder en douceur la diversification alimentaire et le plaisir des repas quand les enfants se montrent réticents.

A table petit coquin, de Camille Chincholle, éditions Gallimard jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur A table, petit coquin. Un livre d’éveil autour de l’alimentation et de la prise des repas à consommer sans modération dès l’âge de la diversification. Tous les désagréments qui peuvent se greffer autour de ce moment fondamental pour beaucoup de parents -notamment s’il s’avère compliqué- sont représentés et mis en scène par différentes familles d’animaux : le toucan qui n’a pas d’appétit, le singe qui a mal au ventre d’avoir trop mangé, le tapir qui joue avec ses aliments plus qu’il ne les mange. Mais au bout du compte, inutile de dramatiser puisque tout le monde se met à table correctement. Si l’on peut dire, car l’étape d’après est la plus importante : pouvoir aller jouer et s’amuser librement. Voilà une motivation essentielle pour inscrire cette étape dans le déroulement de la journée et surtout la banaliser. Tout le monde a besoin de manger mais suivant les jours, l’envie et la façon de manger peuvent varier. A table, petit coquin est un livre à rabats ludiques qui permet de relativiser un sujet potentiellement à risque d’énervement tant il est vrai que « le bien nourrir » renvoie encore à l’image « du bon parent ». De fait, quand on est jeunes parents, on associe encore souvent aliments et nourritures affectives. Avec l’expérience, on prend un peu de recul. En revanche, pas question de céder sur la convivialité des repas pris ensemble, à discuter, refaire le monde, et apprendre à se connaître. A essayer si vous percevez quelques réticences au moment des repas, ou juste pour le plaisir.

Auteur : Camille Chincholle

Éditions : Gallimard jeunesse

Thème : Repas, alimentation

Âge : 0/3 ans

Sur mon fil – Livre pour enfant – Album illustré

Sur mon fil – Livre pour enfant – Album illustré

Sur mon fil

Sur mon fil, un livre dans lequel une petite fille, telle une funambule suspendue sur son fil, doit trouver le bon équilibre pour alterner entre chez papa et chez maman après leur divorce…

Sur mon fil, de Séverine Vidal et  Louis Thomas, éditions Milan

L’avis de Nathalie Le Breton sur le livre Sur mon fil. Un album dédié aux enfants confrontés à la séparation de leurs parents. La métaphore est parfaite pour illustrer à la fois le lien que l’enfant souhaite maintenir entre ses deux parents et la fragilité de sa situation.

Sur mon fil nous donne à voir les tribulations d’une petite fille qui se sent souvent écartelée entre ses deux parents. Maligne comme un singe sur son fil invisible (c’est elle qui le dit), elle invente des stratagèmes pour redonner le sourire à sa maman ou écourter les temps de séparation avec son papa avant de rembobiner sa bobine. Car cette bobine de fil, elle la déroule dans les « entre-deux » : entre deux maisons, entre deux parents. Telle une équilibriste, elle s’acharne à surtout ne jamais en tomber mais dans ses pires cauchemars, elle s’emmêle et vacille. La finesse des illustrations tout en traits de crayon renforce l’état de l’esprit de cette enfant partagée malgré elle entre deux univers.  Cependant, sa détermination à faire du lien est telle qu’on ne peut vraiment distinguer de différences entre ses deux maisons.

Au fond, ses parents sont peut-être séparés mais elle, même si elle sait s’adapter, reste égale qu’elle soit chez son papa ou chez sa maman. Qu’importe le pouf dans lequel elle se vautre chez papa ou le canapé plus classique chez sa maman. A défaut de les réconcilier, ce qu’elle voudrait surtout, c’est déjà arriver à apaiser les jours de passation chez l’un ou chez l’autre et éviter ainsi de jouer les funambules. Un livre pour enfant et pour parents.

Auteur : Séverine Vidal

Illustration : Louis Thomas

Éditions : Milan

Thème : Séparation, divorce, parents, garde alternée

Âge : 3/5 – 6/9 ans

Avant, il y avait la mer – Livre pour enfant

Avant, il y avait la mer – Livre pour enfant

Avant, il y avait la mer

Avant, il y avait la mer, est une belle métaphore sur la capacité de résilience qui nous anime, on plonge avec joie dans ce décor de contrastes où le noir et le blanc font la force des illustrations.

Avant, il y avait la mer, d’Eléonore Douspis, éditions Albin Michel Jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur Avant, il y avait la mer. Une histoire de vie banale et heureuse d’enfants qui, soudain, bascule du côté de la mauvaise face. Pourquoi ? Chacun pourra y trouver son explication : une séparation, une dépression, un désastre naturel, un accident sanitaire, la guerre, la mort ? C’est justement la force de ce livre tout en noir et blanc de vouloir rester dans une métaphore qui permet d’universaliser ses messages.

De fait, dans le livre, la vie se retire et se retire pour de vrai ! Les éléments qui composaient le cadre initial et les êtres qui accompagnaient l’enfant disparaissent. Avant il y avait la mer. Seul demeure maintenant l’enfant dans une page vide avec son envie de fuir et d’échapper à cette réalité.

Pas si simple ! Mais à y regarder de plus près, dans un paysage désolé et détruit, on peut essayer de reconstruire quelque chose, même si cette reconstruction ne ressemble en rien à l’harmonie d’antan. Reconstruire, certes mais à quoi cela ne rime-t-il, si l’on est seul ? C’est à force de courage, de réflexion, de persévérance voire fort de sa colère, que l’enfant s’en sort. Au sens propre comme au sens figuré puisqu’il va réussir à tourner la page et se raccrocher à la vie.

Il aura fallu franchir les étapes, rebondir, échouer, recommencer pour que revienne la vie, le goût de la vie : une vie bien plus en relief grâce aux pop-up qui s’épanouissent dans les dernières pages. Une ode à la résilience ! Ou plus simplement, une histoire qui permet de se rappeler que les états d’âme font partie de cette vie, que l’on peut les accueillir mais surtout les transformer pour mieux s’en sortir.

Auteur : Eléonore Douspis

Éditions : Albin Michel Jeunesse

Thème : Résilience, imagination

Âge : 3/5 – 6/9 ans

Timoto aime très beaucoup sa maman – Livre pour enfant

Timoto aime très beaucoup sa maman – Livre pour enfant

Timoto aime très beaucoup sa maman

Petit héros malicieux, Timoto ne loupe pas une occasion pour faire sourire les enfants comme les parents…

Timoto aime très beaucoup sa maman, de Rémi Courgeon, éditions Nathan.

L’avis de Nathalie Le Breton sur Timoto aime très beaucoup sa maman, un livre qui permet de retrouver avec bonheur ce personnage ambivalent et si attachant. Timoto ravit les enfants car il leur ressemble dans son envie de bien faire et sa maladresse, dans son inventivité et sa gentille mauvaise foi.

Dans cet épisode, Timoto veut célébrer sa maman à l’occasion de son anniversaire ou de la fête des mères. Les idées abondent dans sa tête : écrire un poème, lui offrir des fleurs. Jusque-là, rien d’insurmontable ni d’irréalisable. Excepté qu’à bien y réfléchir, un petit poème n’est pas vraiment à la hauteur de ses sentiments. C’est un grand poème qu’il faut écrire à sa maman car, comme l’indique le titre, Timoto aime très beaucoup sa maman. Une petite feuille ne peut suffire. Mieux vaut le rouleau de papier ménage à dérouler in extenso. Se pose alors la question du contenu. Fort inspiré, notre poète en herbe se lance dans des envolées lyriques rapidement circonscrites par des comparaisons beaucoup plus prosaïques. Timoto aime très beaucoup sa maman comme les étoiles et une entière tablette de chocolat à la noix de coco, s’il vous plaît ! Quand même, ne perdons pas le nord ! Très vite cette activité dédiée à sa maman devient un formidable prétexte à s’amuser et surtout accumuler bêtise sur bêtise. Franchement, arracher le pot de fleurs pour les offrir à sa maman, qui trouverait à y redire ? Evidemment la maman de Timoto accueille cet élan d’amour comme il se doit mais sans être dupe. L’intention est belle. Pour autant ce n’est pas une raison pour saccager la maison. Il y a un temps pour les déclarations d’amour, un autre pour les réparations (d’amour) car Timoto aime très beaucoup sa maman…

Auteur : Rémi Courgeon

Éditions : Nathan

Thème : amour, maman, humour

Âge : 3/5 ans