Dans la forêt du paresseux – Livre pour enfant

Dans la forêt du paresseux – Livre pour enfant

Dans la forêt du paresseux

Aussi sublime qu’engagé, ce livre pop-up porte un message fort autour de la protection de l’environnement pour sensibiliser nos enfants à la déforestation…

Dans la forêt du paresseux, de Anouk Boisrobert et Louis Rigaud, éditions Hélium

L’avis de Nathalie Le Breton sur Dans la forêt du paresseux, une merveille d’ingéniosité et de poésie pour sensibiliser de façon active les enfants à l’écologie et aux risques environnementaux qui menacent des milliers d’espèces vivantes.

L’album se présente sous la forme d’un pop-up, au départ luxuriant comme cette forêt où se balance tranquillement un paresseux à crinière que l’enfant doit s’amuser à rechercher au fil des pages. Mais dans ce calme et cette beauté s’immiscent des engins métalliques qui progressivement détruisent cet eden. Les pop-up se raréfient à l’image des arbres bientôt totalement dévorés. Cette page blanche dit soudain beaucoup mieux qu’un long discours les méfaits de l’être humain incapable de respecter sa planète. Qui aura le courage de s’opposer à ce désastre ?

Cet album est évidemment un appel aux jeunes générations pour les conduire à s’engager et réparer, si c’est encore possible, le mal généré par les générations précédentes. Et le grand plaisir avec les livres pour enfant, c’est que l’on a envie d’y croire et d’espérer. Les auteurs précisent qu’entre 2000 et 2010, 13 millions d’hectares de forêts ont été détruits. Ce bel album devrait gagner tous les foyers, toutes les bibliothèques, toutes les écoles, tous les ministères pour continuer de mobiliser chaque enfant et chacun d’entre nous, et tenter d’initier un nouvel état d’esprit, une nouvelle façon d’être à l’égard de la Terre qui nous porte. L’espoir fait vivre mais il ne peut suffire, il faut aussi agir concrètement.

Auteur :Anouk Boisrobert et Louis Rigaud

Éditions : Hélium

Thème : Ecologie, espèces menacées, protection

Âge : 3/6 – 6/9 ans

Vite, vite, vite ! Les Petites Patates – Tome 1

Vite, vite, vite ! Les Petites Patates – Tome 1

Vite, vite, vite ! Les Petites Patates 

Tome 1

Vite, vite, vite ! Les Petites Patates – Tome 1, de Charles Paulsson, éditions Gallimard Jeunesse

L’avis de Nathalie Le Breton sur Vite, vite, vite ! Les Petites Patates. Nouvelles venues dans le paysage éditorial, les petites patates ont toutes les caractéristiques d’une classe de maternelle. Filles ou garçons peu importe ! On retrouve ces petits personnages hauts en couleurs et aux caractères bien trempés dans des situations de vie familières comme dans cet épisode consacré à la pression du temps. Vite, vite, vite… on finit par ne plus s’en rendre compte mais nous, parents, éducateurs, nous ne cessons d’emporter nos enfants dans notre folle course contre la montre. Résultat, certains petits fatiguent et se démotivent. D’autres décident de s’exclure ou de résister comme ici, Petite patate verte qui choisit de continuer de jouer au tracteur plutôt que de venir écouter l’histoire de la maîtresse. Elle choisit de déviter. Gageons que ce néologisme ne tardera pas à intégrer le dictionnaire : déviter pour arrêter de faire vite, déviter afin d’éviter une surcharge de stress. L’effet miroir est très efficace et la tentation de faire break dans nos rythmes de vie irrésistible. En tous cas, les autres enfants puis la maîtresse n’y résistent pas. Il y a un réel plaisir à voir ce petit déviteur imposer sa loi presque naturellement sans vouloir à mal. Quelques minutes de plaisir, quelques minutes de pause ne devraient pas nuire aux apprentissages, bien au contraire. Décélérons ! Mieux dévitons tous, avant qu’il ne soit trop tard! Les vérités simples sortent souvent de la bouche des enfants, si nous voulons bien les écouter.

Auteur : Charles Paulsson

Editions : Gallimard Jeunesse

Thème : Ecole, temps, stress

Age : 3/5 ans

La toute petite voiture de Jeanne – Livre pour enfant

La toute petite voiture de Jeanne – Livre pour enfant

La toute petite voiture de Jeanne

La toute petite voiture de Jeanne, de Marie Tibi et Baptistine Mésange, éditions De Plaines en Vallées

L’avis de Nathalie Le Breton sur La toute petite voiture de Jeanne. Un livre rare dans sa subtilité, la douceur de son esthétisme alliée à celle de ses propos. Comme tous les enfants, Jeanne a un jouet préféré : une petite voiture rouge, une peu cabossée certes, mais un vecteur formidable pour se raconter des histoires, s’échapper dans ses rêves, imaginer des voyages extraordinaires. Cette petite voiture anodine la suit partout, de sa chambre à l’école, un peu comme un talisman. Grâce à elle, elle s’évade vers les grands espaces, la banquise, le désert, les étoiles. Et emmène avec elle, sa petite sœur. Ce n’est qu’à la fin que l’on découvre le handicap moteur de cette petite fille qui a besoin d’un fauteuil roulant pour se déplacer. Après coup, on revisite les détails de ce bel album et l’on découvre quelques indices qui auraient pu nous mettre sur la piste, comme une chaussure isolée ou la représentation d’une jambe de la petite fille qui sort de la couette. Mais au fond qu’importe ? C’est justement toute la force de ce livre : nous présenter une petite fille dotée d’un imaginaire puissant et d’une forte détermination. Si son handicap peut constituer un obstacle pratique, il ne l’empêche de se projeter et de renforcer sa volonté à transformer ses rêves, comme tous les enfants ! Et peut-être même plus ! Que de finesse, d’intelligence et de sensibilité chez ces auteures. Et si l’on changeait notre façon de voir ?

Auteur : Marie Tibi

Illustration : Baptistine Mésange

Editions : De Plaines en Vallées

Thème : Différence, handicap, imagination

Age : 3/6 ans

Camille ou Camille – Livre illustré pour enfant

Camille ou Camille – Livre illustré pour enfant

Camille ou Camille

Camille ou Camille, de Marizabel et Séverine Duschene, éditions Cache Cailloux

L’avis de Nathalie Le Breton sur Camille ou CAMILLE. L’arrivée d’un couffin dans une cour d’école donne lieu à des discussions sans fin sur la naissance et les différences entre les filles et les garçons. Et chacun d’y aller de son idée sur les choux versus les cigognes, les cheveux longs, les cheveux courts, la couleur bleue, la couleur rose, les filles qui pleurent mais pas les garçons qui sont bien trop forts pour ça. L’intérêt de cet album inspiré par les réflexions des enfants d’une classe de Pantin, c’est de suivre l’évolution des arguments des enfants qui débattent et rebondissent dès qu’un de leurs camarades défend une idée. Ca débat, ça échange : un véritable atelier de philo qui permet aux lecteurs de prendre de la distance avec ce qu’il entend ou ce qu’il voit, car il faut aussi à apprendre à se méfier des apparences ! Mais dans ce livre, comme dans les écoles françaises, souhaitons-le, les filles et les garçons sont tous traités à égalité même s’ils sont différents. Bien du chemin reste à parcourir pour que l’égalité fille/garçon progresse dans nos sociétés. Question d’éducation, de conviction, d’engagement à pratiquer au quotidien auprès des enfants dès leur plus jeune âge. L’album est enrichi par un cahier final de dessins d’enfants et l’histoire résumée de Malala, prix Nobel de la paix en 2014. A lire régulièrement en famille ou dans les écoles car ce sujet est souvent mis à mal par des influences familiales ou culturelles.

Auteur : Marizabel

Illustration : Séverine Duschene

Editions : Cache Cailloux

Thème : Ecole, Stéréotypes

Age : 3 / 6 ans

Loupé ! – Livre pour enfant – Album illustré

Loupé ! – Livre pour enfant – Album illustré

Loupé !

Loupé ! , de Christian Voltz, éditions Rouergue

L’avis de Nathalie Le Breton sur Loupé ! Ou comment sourire et rire de notre monde post-moderne ? Réponse : grâce à l’humour acéré de Christian Voltz et la mise en scène de ses personnages sans quasiment aucun autre commentaire que les nôtres, si nous accompagnons encore nos enfants dans leur lecture. Avec Loupé c’est notre belle société de communication qui est visée. A l’arrêt d’un bus, jeune et vieille génération se cotoient sans se fréquenter, l’un totalement absorbé par son écran, tandis que l’autre apparemment dans ses pensées va se laisser distraire par le spectacle de tout-petits insectes qui vivent ou tentent de survivre dans ce décor trop urbain. Le bus se fait attendre et, rien à faire, l’écran ne rend pas le temps moins long à son jeune propriétaire. La tension monte du jeune garçon ; pas pour le grand-père passionné par la scène qui se déroule sous ses yeux dans la vraie vie : une araignée tombe amoureuse, une fleur s’épanouit, un insecte sort de son cocon… Car oui le monde ne se résume pas aux selfies ni à ce qui défile sur les réseaux. Le jeune homme l’apprendra à ses dépens, lui dont le manque de curiosité lui fait tout « louper ». Les enfants sauront parfaitement saisir la légère moquerie qui affleure au fil de l’histoire. Inutile donc d’insister lourdement sur les limites d’une vie qui se résumerait au seul smartphone mais pourquoi ne pas saisir l’occasion pour reconnaître que nous sommes tous, adultes comme enfants, à la merci de nos écrans. Alors qu’il y a tant et tant de choses devant lesquelles s’émerveiller au quotidien.

Auteurs : Christian Voltz

Editions : Rouergue

ThèmeEducation, humour, génération

Age : 3/6 – 6/9 ans